L’Université de Montréal : un nouveau membre universitaire au sein de Cybereco

Récemment, l’équipe de Cybereco accueillait avec enthousiasme l’Université de Montréal à titre de nouveau membre universitaire. Un partenariat qui sera sans nul doute fructueux au regard des activités de l’Université de Montréal au sein de la Chaire de recherche en prévention de la cybercriminalité.

 

Contribuer à l’avancement de la recherche sur les phénomènes cybercriminels

C’est sous l’impulsion de L’Université de Montréal, du Mouvement Desjardins et de la Banque Nationale du Canada qu’est mise sur pied en 2018, la Chaire de recherche en prévention de la cybercriminalité. Sa mission : contribuer à l’avancement de la recherche sur les phénomènes cybercriminels sous l’angle de la prévention. À travers des projets de recherches appliqués et développés en collaboration avec ses deux partenaires industriels, la Chaire contribue également à la formation d’étudiants en prévention et en gestion du risque cybercriminel.

Ainsi, l’Université de Montréal, au travers de la Chaire de recherche en prévention de la cybercriminalité, met de l’avant l’importance de développer des connaissances académiques sur des sujets encore trop peu étudiés tel que :

  • les facteurs de risque humain dans la prévention de la cybercriminalité,
  • la résilience des individus et des entreprises face aux risques posés par la cybercriminalité,
  • les formes de gouvernance et de partenariats visant à prévenir la cybercriminalité,
  • ou encore l’évaluation de l’efficacité des mesures et actions visant à la prévention

 

Développer un pôle d’expertise mondial en cybersécurité

Yves Joannette, Vice-recteur adjoint Recherche, découverte, création et innovation se réjouit également de la future collaboration avec Cybereco : « L’Université de Montréal est heureuse de se joindre à Cybereco afin de contribuer à renforcer l’émergence d’un pôle d’expertises complémentaires de calibre mondial dans le domaine de la cybersécurité ».

En effet, l’Université de Montréal dispose d’équipes de recherche reconnues à l’échelle nationale et internationales qui examinent les aspects criminologiques, juridiques et sociologiques de la cybersécurité. Elle héberge également le Réseau intégré sur la cybersécurité (SERENE-RISC), qui fédère les chercheurs d’une dizaine de disciplines provenant d’une trentaine d’universités et de collèges à travers tout le Canada. Selon Yves Joannette, il ne fait aucun doute qu’« en intensifiant les collaborations entre ces ressources et Cybereco, l’Université de Montréal pourra ainsi accélérer la formation de nouveaux talents et renforcer la résilience de notre écosystème numérique. »

Pour plus d’informations sur notre membre, visitez le site de la Chaire de recherche en prévention de la cybercriminalité.
Et pour en apprendre davantage sur la mission de Cybereco, consultez notre section « À propos ».

Laisser un commentaire

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.